Inauguration de « la Vague » : n’aurait-on pas oublié quelqu’un ?

Samedi 5 octobre, 11h30 : tous les officiels étaient là pour l’inauguration du nouveau centre aquatique intercommunal « La Vague » : le ministre de la Ville, un sénateur, une députée, le président de la Région, celui du conseil général, celui de la CAPS (communauté d’agglomération du plateau de Saclay), la maire de Palaiseau, quelques maires de la CAPS et de nombreux élus. Ouf ! En fait, à peu près autant d’officiels que de badauds !

Le Vague

Mais ne boudons pas notre plaisir, cette nouvelle piscine est évidemment une bonne nouvelle.

Dommage, bien sûr, que le bassin ne soit pas adapté aux clubs, dommage également que la CAPS réclame une somme rondelette au lycée Camille Claudel, tout proche, pour que les lycéens viennent nager, dommage enfin que, pour un « bassin » de 125.000 personnes et après 17 millions d’€ dépensés, la piscine ne fasse que 25 mètres.

Pour nous consoler, ce matin-là, nous avons eu droit à pas moins de cinq discours, avec moult remerciements et congratulations pour le financement, la persévérance, la vision de nos élus.

C’est étrange, aucun d’entre eux, pas même l’ex-élu à l’origine du projet, actuel ministre de la ville, n’a songé à remercier le principal financeur : vous, le contribuable. Sans doute cela aurait-il eu l’air mesquin…

 

Un commentaire dans "Inauguration de « la Vague » : n’aurait-on pas oublié quelqu’un ?"

  1. toto
    toto 5 years ago .Répondre

    certes on s’attendait à mieux: une piscine qui s’appelle la vague et qui n’a pas de bassin à vague, une piscine « olympique » d’une longueur immense de ….. 25m de long…. ça fait un peu be- bête…

    Mais bon c’est toujours mieux que rien!

Laisser un commentaire