Notre site internet est en ligne

Nous vous invitons à vous connecter à notre site Web www.palaiseauavenir.org

Vous y trouverez la présentation de la liste des candidats, mais aussi et surtout une synthèse de notre projet de ville pour la période 2008-2014.

Nous vous invitons également à venir en débattre avec nos colistiers lors des réunions publiques :

Quartier Lozère : Lundi 11 février 20H30 – Salle Marceau – 113bis, rue Marceau

Quartier Centre : Mercredi 13 février 20H30 – Salle des Champs Frétauts – Angle rue Carnot et rue du 8 mai 1945

 

2 commentaires dans "Notre site internet est en ligne"

  1. zou
    zou 13 years ago .Répondre

    Sur France Inter, une de vos fidèles supportrices dont la compétence est unanimement reconnue dans ce domaine, expliquait comme les bio carburants étaient une aberration écologique, environnementale et sociétale.
    Selon NKM, ministre en titre, candidate à Longjumeau et coupeuse de ruban sur votre blog, l’engagement pour les biocarburants entraine l’abandon de cultures vivrières au profit d’une culture intensive souvent privilégiant les OGM. Le Colza que vous mettiez dans les véhicules municipaux vient majoritairement d’amérique latine (bonjour les transports) et ruine l’économie des pays en voie de développement.
    Dommage que vous ne l’ayez pas entendue… mais il est encore temps de modifier votre programme qui annonce "Relancer l’utilisation des bio-carburants (diester, éthanol,…) pour en équiper les véhicules municipaux".
    Ce n’est pas grave de se tromper. Ce qui l’est, c’est de persévérer.

  2. Moderateur
    Moderateur 13 years ago .Répondre

    Cher Zou,

    Nous vous remercions d’avoir posté ce commentaire, dans lequel vous soulevez un point très intéressant, sur lequel nous souhaitons revenir.

    Lorsque nous avons décidé, il y a 10 ans, de faire rouler nos véhicules municipaux au Colza, nous étions précurseurs dans l’utilisation des biocarburants. Cette décision a d’ailleurs été largement relayée depuis, par de nombreuses communes, de droite comme de gauche.

    L’utilisation massive de ces biocarburants peut représenter un danger pour les populations qui décident d’abandonner les cultures vivrières au profit de la production de végétaux destinés à alimenter nos véhicules en énergie alternative. C’est pourquoi il nous faut réfléchir à d’autres sources de biocarburants.

    Mais, si nous étions précurseurs il y a 10 ans avec le Colza, ne croyez-vous pas que nous pourrons l’être demain avec les biocarburants de seconde génération ? N’avez-vous pas entendu parler de ces plantes qui poussent en terrains arides ? Ou de ces arbres qui pourront produire du bioéthanol ?

    Nous entendons suivre les évolutions de nos amis scientifiques en ce domaine et mettre leurs découvertes au profit de la planète et de ses habitants

    En attendant, nous pouvons décider de faire rouler les véhicules municipaux avec les biocarburants existants. Ces biocarburants sont produits dans de nombreux pays du monde, mais également en France, ne l’oublions pas !

Laisser un commentaire